Définition de l’Hexagramme 26

tuàn

dà xù

grand • appri­voi­ser

Appri­voi­se­ment du grand.

lì zhēn

pro­fi­table • pré­sage

La constance est pro­fi­table.

bù jiā shí

pas • mai­son­née • man­ger

Ne pas man­ger par­mi les siens.

bon augure

Pro­pice.

lì shè dà chuān

pro­fi­table • tra­ver­ser • grand • cours d’eau

Il est pro­fi­table de tra­ver­ser le grand fleuve.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 26

Il y a dans l’hexa­gramme 26 deux fois plus de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H25 無妄 wú wàng “Sans désordre” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H27 頤 yí “Nour­rir”.
Son Oppo­sé est H45 萃 cuì “Se ras­sem­bler”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H54 歸妹 guī mèi “Mariage de la soeur cadette”.
Les traits maîtres sont le cin­quième et celui du haut.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 利貞 lì zhēn ; 吉 jí ; 利涉大川 lì shè dà chuān.

Inter­pré­ta­tion

La situa­tion évoque l’im­por­tance de la maî­trise de soi et du contrôle de sa volon­té pour atteindre le suc­cès. Cela implique d’a­voir la capa­ci­té de cana­li­ser judi­cieu­se­ment son pou­voir et sa force pour sur­mon­ter les défis qui se pré­sentent. Un aspect essen­tiel de cette maî­trise de soi réside dans la capa­ci­té à renon­cer aux béné­fices per­son­nels au pro­fit du bien de tous. Le suc­cès véri­table dépasse l’é­goïsme pour s’ins­crire dans la pers­pec­tive plus large du mieux-être col­lec­tif.
Plu­tôt que suc­com­ber à l’ac­cu­mu­la­tion exces­sive de pou­voir ou de res­sources, il faut abso­lu­ment main­te­nir un équi­libre entre la pré­ser­va­tion de la force inté­rieure et l’ac­tion auda­cieuse. Ain­si, prendre des risques cal­cu­lés et agir avec pru­dence et pers­pi­ca­ci­té sera avan­ta­geux.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

yǒu lì

y avoir • dan­ger

Il y a dan­ger.

lì yǐ

pro­fi­table • ter­mi­ner

Pro­fi­table de ces­ser.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 26.
Il est à la base du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H18 l’hexa­gramme 蠱 gǔ “Remé­dier”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 有 yǒu ; 利 lì.

Inter­pré­ta­tion

Dans une situa­tion périlleuse, il est sage de prendre un moment pour éva­luer la situa­tion, réflé­chir aux consé­quences pos­sibles et évi­ter de s’ex­po­ser davan­tage au dan­ger. Cette pause déli­bé­rée démontre une intel­li­gence et une pru­dence essen­tielles pour évi­ter des pro­blèmes plus graves à l’a­ve­nir. Par­fois, dans notre désir de per­sé­vé­rer, nous pou­vons igno­rer les aver­tis­se­ments ou les signaux d’a­lerte. Cepen­dant, faire preuve de sagesse en pre­nant une pause stra­té­gique peut être la déci­sion la plus avi­sée, per­met­tant ain­si de réajus­ter notre cours ou de recher­cher une solu­tion alter­na­tive.

Petite Image du Trait du Bas

yǒu lì lì yǐ

y avoir • dan­ger • pro­fi­table • ter­mi­ner

Il y a dan­ger. Pro­fi­table de ces­ser.

bù fàn zāi yǐ

pas • heur­ter • désastre • aus­si

afin de ne pas invi­ter le désastre.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

輿

yú shuō fù

cha­riot • se déta­cher • essieu

L’es­sieu se détache du char.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 26, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel” et à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H22 l’hexa­gramme 賁 bì “Grâce”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

La sagesse réside dans la capa­ci­té à recon­naître ses limites, à faire preuve de dis­cer­ne­ment et à savoir quand il est appro­prié de sus­pendre toute action. Cette pause stra­té­gique per­met de pré­ser­ver son éner­gie, son équi­libre et son centre en atten­dant des cir­cons­tances plus favo­rables. Bien que cette période d’im­mo­bi­li­sa­tion et d’im­puis­sance puisse sem­bler frus­trante, elle main­tient le lien avec ce qui est et res­te­ra essen­tiel dans le futur. L’i­nac­tion déli­bé­rée peut ain­si être une stra­té­gie puis­sante pour atteindre des objec­tifs à long terme.

Petite Image du Deuxième Trait

輿

yú shuō fù

cha­riot • se déta­cher • essieu

L’es­sieu se détache du char.

zhōng wú yóu yǐ

au centre • pas • extra­or­di­naire • aus­si

Êtant cen­tré, il n’y a pas de faute.

Neuf en Trois

九 三 jiǔ sān

liáng mǎ zhú

excellent • che­val • pour­suivre

Un bon che­val pour­suit.

lì jiān zhēn

pro­fi­table • dif­fi­cul­tés • pré­sage

Il est pro­fi­table de per­sis­ter dans les dif­fi­cul­tés.

輿

rì xián yú wèi

jour • pro­té­ger • cha­riot • mon­ter la garde

S’en­traî­ner tous les jours avec le char et les armes.

lì yǒu yōu wàng

pro­fi­table • avoir • où • aller

Il est pro­fi­table d’avoir où aller.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 26.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”, au som­met du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel” et à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H41 l’hexa­gramme 損 sǔn “Dimi­nuer”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 利艱貞 lì jiān zhēn ; 利有攸往 lì yǒu yōu wàng.

Inter­pré­ta­tion

Il est impor­tant de s’en­tou­rer d’al­liés solides par­ta­geant des objec­tifs com­muns pour pro­gres­ser effi­ca­ce­ment. Cette col­la­bo­ra­tion peut accé­lé­rer le che­min vers le suc­cès. Tou­te­fois, il est essen­tiel de ne pas se lais­ser aveu­gler par l’é­lan col­lec­tif et de main­te­nir une vigi­lance constante pour anti­ci­per et sur­mon­ter les obs­tacles poten­tiels. La per­sé­vé­rance et la déter­mi­na­tion per­son­nelles doivent tou­jours être pré­sentes, car elles contri­buent à ren­for­cer les com­pé­tences et la capa­ci­té à faire face aux défis. Il est, en résu­mé, cru­cial de res­ter concen­tré sur son but tout en étant suf­fi­sam­ment flexible pour s’a­dap­ter aux chan­ge­ments et aux influences externes.

Petite Image du Troi­sième Trait

lì yǒu yōu wàng

pro­fi­table • y avoir • où • aller

Il est pro­fi­table d’avoir où aller.

shàng hé zhì yǐ

au-des­sus • ensemble • volon­té • aus­si

Les buts sont les mêmes que ceux d’en haut.

Six en Quatre

六 四 liù sì

tóng niú zhī gù

jeune • bœuf • de • plan­chette fron­tale

La plan­chette fron­tale d’une jeune tau­reau.

yuán jí

ori­gi­nel • bon augure

Fon­da­men­ta­le­ment pro­pice.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 26.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”, au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H14 l’hexa­gramme 大有 dà yǒu “Grande pro­prié­té”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 元吉 yuán jí.

Inter­pré­ta­tion

Il est essen­tiel de régu­ler et de façon­ner les éner­gies encore en déve­lop­pe­ment. Tou­te­fois, cette démarche pré­ven­tive visant à gui­der et à enca­drer les forces émer­gentes peut par­fois être confon­due avec une répres­sion. Il convient de sou­li­gner que l’ap­pli­ca­tion judi­cieuse de cette régu­la­tion favo­rise une crois­sance maî­tri­sée et per­met d’é­vi­ter d’é­ven­tuels pro­blèmes futurs. Cela garan­tit un suc­cès durable tout en pré­ve­nant les risques de débor­de­ment.

Petite Image du Qua­trième Trait

liù sì yuán jí

six • quatre • ori­gi­nel • bon augure

6 au qua­trième est fon­da­men­ta­le­ment pro­pice.

yǒu xǐ yǐ

y avoir • joie • aus­si

Il y a du bon­heur.

Six en Cinq

六 五 liù wǔ

fén shǐ zhī yá

porc châ­tré • porc • de • défenses

Les dents limées du jeune porc châ­tré.

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est, avec le trait du haut, maître de l’Hexa­gramme 26.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 26, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne” et au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H9 l’hexa­gramme 小畜 xiǎo chù “Petit appri­voi­se­ment”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

Négli­ger les éner­gies indomp­tables encore en germe, et les lais­ser s’ac­cu­mu­ler pour­rait engen­drer des pro­blèmes ulté­rieurs. Il est cru­cial de cana­li­ser ces impul­sions sau­vages de manière proac­tive pour évi­ter des com­pli­ca­tions inutiles et les trans­for­mer en des forces plus dociles, plus faciles à gérer, et plus construc­tives. Cela pré­fi­gure un ave­nir pro­met­teur.

Petite Image du Cin­quième Trait

liù wǔ zhī jí

six • cinq • son • bon augure

Bonne for­tune du 6 au cin­quième :

yǒu qìng yǐ

y avoir • féli­ci­ter • aus­si

c’est une béné­dic­tion.

Neuf Au-Dessus

上 九 shàng jiǔ

hé tiān zhī qú

por­ter sur ses épaules • ciel • de • croi­se­ment

Ren­con­trer la voie du Ciel ?

hēng

crois­sance

Crois­sance.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
Il est, avec le cin­quième trait, maître de l’Hexa­gramme 26.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 26.
Il est au som­met du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H11 l’hexa­gramme 泰 tài “Pros­pé­ri­té”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 亨 hēng.

Inter­pré­ta­tion

La capa­ci­té à s’har­mo­ni­ser avec le cours natu­rel des choses, à suivre la voie du ciel, nous per­met de vivre en équi­libre et d’o­rien­ter nos actions confor­mé­ment aux prin­cipes uni­ver­sels. Il est cepen­dant cru­cial de ne pas tom­ber dans l’ex­cès de confor­misme ou de pas­si­vi­té. Suivre la voie du ciel implique éga­le­ment de prendre des ini­tia­tives réflé­chies et de diri­ger nos éner­gies de manière construc­tive. C’est ain­si que nous pro­gres­sons vers le suc­cès.

Petite Image du Trait du Haut

hé tiān zhī qú

com­ment ? • ciel • son • croi­se­ment

Ren­con­trer la voie du Ciel ?

dào dà xìng yǐ

voie • grand • agir • aus­si

Le grand mou­ve­ment de la Voie.

Grande Image

大 象 dà xiàng

tiān zài shān zhōng

ciel • se trou­ver à • mon­tagne • au centre

Le ciel est au cœur de la mon­tagne.

dà xù

grand • appri­voi­ser

Grand appri­voi­se­ment.

jūn zǐ yǐ duō zhì qián yán wàng xìng

noble • héri­tier • ain­si • beau­coup • gar­der en mémoire • • par­ler • aller • agir

Ain­si le noble héri­tier, appre­nant beau­coup de paroles et d’actions du pas­sé,

yǐ xù qí dé

ain­si • appri­voi­ser • son • conduite

appri­voise sa propre conduite.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 26 est com­po­sé du tri­gramme ☰ 乾 qián en bas et de ☶ 艮 gèn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☱ 兌 duì, celui du haut est ☳ 震 zhèn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 26 sont ☷ 坤 kūn, ☵ 坎 kǎn, ☴ 巽 xùn, ☲ 離 lí.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 26 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’i­mage évoque la notion d’é­qui­libre entre le divin et le ter­restre, entre la gran­deur et la modes­tie. Elle met en avant l’i­dée que le sage s’ins­pire des paroles et des actes des anciens pour culti­ver sa ver­tu. Mais s’ab­sor­ber exces­si­ve­ment dans l’é­tude des ensei­gne­ments anciens, entra­ve­rait la capa­ci­té à agir de manière effi­cace dans le contexte actuel. La sagesse trans­mise par les géné­ra­tions pré­cé­dentes doit donc s’ap­pli­quer dans sa propre vie : elle réside non seule­ment dans la connais­sance, mais aus­si dans la capa­ci­té à mettre en pra­ti­quer cette connais­sance de manière réflé­chie et per­ti­nente dans la vie quo­ti­dienne en l’a­dap­tant au contexte pré­sent.

Hexagramme 26
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 26 selon WENGU

L’Hexa­gramme 26 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 26 selon YI JING LISE