Définition de l’Hexagramme 40

tuàn

西

xiè lì xī nán

libé­ra­tion • pro­fi­table • ouest • sud

Libé­ra­tion ; pro­fi­table au Sud-Ouest.

wú suǒ wàng

pas • en ques­tion • aller

Pas d’en­droit où aller.

qí lái fù

son • venir • reve­nir

En arri­ver à reve­nir.

bon augure

Pro­pice

yǒu yōu wàng

y avoir • où • aller

Il y a où aller.

sù jí

tôt • bon augure

De bonne heure est pro­pice.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 40

Il y a dans l’hexa­gramme 40 deux fois plus de traits yin que de traits yang.
Il est pré­cé­dé de H39 蹇 jiǎn “Obs­truc­tion” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H41 損 sǔn “Dimi­nuer”.
Son Oppo­sé est H37 家人 jiā rén “Famille”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H63 既濟 jì jì “Déjà pas­sé”.
Il est lui-même au cœur de la Famille Nucléaire consti­tuée de H15 謙 qiān “Humi­li­té”, H15 艮 gèn “Sta­bi­li­ser”, H15 明夷 míng yí “Lumière obs­cur­cie“et H15 賁 bì “Grâce”.
Les traits maîtres sont le second et le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 利 lì ; 吉 jí ; 有攸往 yǒu yōu wàng ; 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

Prendre des mesures pour se libé­rer d’une situa­tion contrai­gnante, ten­due et com­plexe peut être béné­fique. Si l’ob­jec­tif est déjà atteint, le retour à la sta­bi­li­té conso­li­de­ra la situa­tion favo­rable. Il est impor­tant de consi­dé­rer les oppo­si­tions avec indul­gence plu­tôt que de les blâ­mer ou de nour­rir des ran­cunes. Si l’ob­jec­tif n’est pas encore atteint, il est recom­man­dé d’a­gir rapi­de­ment en concluant rapi­de­ment les affaires en cours pour évi­ter des retards, des obs­tacles ou des com­pli­ca­tions futures et maxi­mi­ser les chances de suc­cès. Mais, pour finir, si vous n’a­vez par contre rien à gagner en avan­çant, il serait judi­cieux de reve­nir en arrière pour évi­ter de vous enga­ger dans une voie non fruc­tueuse.
En résu­mé, il est essen­tiel d’exa­mi­ner atten­ti­ve­ment la situa­tion et de déter­mi­ner si les actions en cours ont un poten­tiel de réus­site. Dans l’af­fir­ma­tive, agir sans délai est recom­man­dé. Dans le cas contraire, il vaut mieux faire marche arrière pour évi­ter des pertes inutiles. Quoi qu’il en soit, la libé­ra­tion des ten­sions internes et externes ain­si que le réta­blis­se­ment de l’é­qui­libre contri­bue­ront à apai­ser tout sen­ti­ment d’op­pres­sion.

Six au Début

初 六 chū liù

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 40.
Il est à la base du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H54 l’hexa­gramme 歸妹 guī mèi “Mariage de la soeur cadette”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Il est peu pro­bable que des erreurs sur­viennent dans cette situa­tion. On peut agir en toute confiance grâce à une bonne com­pré­hen­sion de la situa­tion, en pre­nant des déci­sions judi­cieuses qui seront bien exé­cu­tées, évi­tant ain­si des pro­blèmes majeurs. Cepen­dant, il est essen­tiel de ne pas inter­pré­ter cette absence d’er­reur de manière exces­sive, afin de ne pas tom­ber dans la com­plai­sance ou le manque de vigi­lance. Il reste impor­tant de res­ter conscient des défis poten­tiels et de ne pas sous-esti­mer les fac­teurs qui pour­raient néces­si­ter une rééva­lua­tion ou une adap­ta­tion.

Petite Image du Trait du Bas

gāng róu zhī jì

ferme • flexible • son • jonc­tion, ren­contre, pro­lon­ger

Ren­contre du ferme et du souple ;

yì wú jiù yǐ

jus­tice • pas • faute • aus­si

être juste est sans faute.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

tián huò sān hú

champ • cap­tu­rer • trois • renard

Attra­per trois renards dans les champs.

dé huáng shǐ

obte­nir • jaune • flèche

Obte­nir une flèche jaune.

zhēn jí

pré­sage • bon augure

Pré­sage pro­pice.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
Il est, avec le cin­quième trait, maître de l’Hexa­gramme 40.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 40, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et à la base du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H16 l’hexa­gramme 豫 yù “Enthou­siasme”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞吉 zhēn jí.

Inter­pré­ta­tion

La ges­tion habile d’une situa­tion com­plexe implique l’é­li­mi­na­tion des élé­ments nui­sibles, la pré­ven­tion de la ruse ou de la trom­pe­rie de la part d’in­di­vi­dus peu scru­pu­leux. Une fer­me­té et une rigueur appro­priées contri­buent à ren­for­cer la situa­tion en vue d’une réso­lu­tion réus­sie.
Cepen­dant, il est cru­cial de main­te­nir un équi­libre entre la fer­me­té et la mesure, car une action exces­sive ou bru­tale dans la recherche de solu­tions peut entraî­ner des incon­vé­nients. Une approche trop agres­sive peut en effet pro­vo­quer des réac­tions néga­tives et des consé­quences non dési­rées.
En résu­mé, il est essen­tiel d’u­ti­li­ser une approche équi­li­brée et réflé­chie pour gérer les élé­ments nui­sibles, en évi­tant tout excès d’a­gres­si­vi­té tout en main­te­nant la fer­me­té néces­saire pour résoudre effi­ca­ce­ment les pro­blèmes.

Petite Image du Deuxième Trait

jiǔ èr zhēn jí

neuf • deux • pré­sage • bon augure

La per­sé­vé­rance du neuf en deuxième posi­tion est de bon augure,

dé zhōng dào yǐ

obte­nir • au centre • voie • aus­si

il trouve la voie du milieu.

Six en Trois

六 三 liù sān

fù qiě chéng

por­ter (sur le dos ou les épaules) • aus­si • voya­ger (en véhi­cule)

Por­ter sur ses épaules et voya­ger en char.

zhì kòu zhì

pro­vo­quer • bri­gand • arri­ver

Pro­vo­quer l’ar­ri­vée des bri­gands.

zhēn lìn

pré­sage • gêne

Pré­sage de regrets.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 40.
Il est au milieu du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”, au som­met du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et à la base du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H32 l’hexa­gramme 恆 héng “Constance”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞吝 zhēn lìn.

Inter­pré­ta­tion

Cher­cher à pro­fi­ter des avan­tages d’une situa­tion supé­rieure, plus confor­table ou valo­ri­sante, sans assu­mer ses res­pon­sa­bi­li­tés et accom­plir les devoirs asso­ciés, peut entraî­ner des pro­blèmes, des per­tur­ba­tions, des pertes ou de l’hu­mi­lia­tion.
Il est donc essen­tiel d’a­jus­ter, en stricte inté­gri­té, ses ambi­tions per­son­nelles à la réa­li­té de la situa­tion actuelle. À défaut, même en main­te­nant une atti­tude ferme et rigou­reuse, il y aurait des rai­sons de le regret­ter.
En résu­mé, il est impé­ra­tif de recon­naître ses res­pon­sa­bi­li­tés et de ne pas cher­cher des avan­tages ou des pri­vi­lèges qui ne sont ni méri­tés ni appro­priés.

Petite Image du Troi­sième Trait

fù qiě chéng

por­ter (sur le dos ou les épaules) • pro­vi­soi­re­ment • atte­lage

Por­ter sur ses épaules et voya­ger en char.

yì kě chǒu yǐ

si • pou­voir • vil • aus­si

peut être fâcheux.

zì wǒ zhì róng

depuis • mon • pro­vo­quer • arme

Si je pro­voque le conflit,

yòu shéi jiù yǐ

main • qui ? • faute • aus­si

qui d’autre sera à blâ­mer ?

Neuf en Quatre

九 四 jiǔ sì

xiè ér mǔ

libé­ra­tion • et ain­si • gros orteil

Libé­ra­tion et donc mou­ve­ment ini­tial.

péng zhì sī fú

com­pa­gnon • arri­ver • par consé­quent • confiance

Des com­pa­gnons arrivent et donc confiance.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 40.
Il est au milieu du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”, au som­met du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H7 l’hexa­gramme 師 shī “Troupe”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 孚 fú.

Inter­pré­ta­tion

Il est temps d’i­den­ti­fier et de se libé­rer de liens ou de rela­tions fami­lières deve­nus encom­brants et inef­fi­caces. Sou­vent, une résis­tance émo­tion­nelle nous empêche de mettre fin à des rela­tions ou des com­por­te­ments, même s’ils sont clai­re­ment pré­ju­di­ciables et entravent notre pro­gres­sion. Cepen­dant, une fois ces liens rom­pus grâce aux mesures appro­priées, des alliances plus sin­cères et adap­tées pour­ront prendre place. La confiance mutuelle et l’en­ri­chis­se­ment réci­proque seront alors réta­blis.

Petite Image du Qua­trième Trait

xiè ér mǔ

libé­ra­tion • et ain­si • gros orteil

Libé­ra­tion et donc mou­ve­ment ini­tial.

wèi dāng wèi yǐ

à venir • avoir la charge de • posi­tion • aus­si

Ce n’est pas encore la bonne posi­tion.

Six en Cinq

六 五 liù wǔ

jūn zǐ wéi yǒu xiè

noble • héri­tier • main­te­nir • avoir • libé­ra­tion

Le main­tien du noble héri­tier lui octroie la libé­ra­tion.

bon augure

Pro­pice.

yǒu fú yú xiǎo rén

avoir • confiance • dans • petit • homme

Avoir confiance dans le petit homme.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est, avec le second trait, maître de l’Hexa­gramme 40.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 40, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et au som­met du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H47 l’hexa­gramme 困 kùn “Encer­cler”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吉 jí ; 有孚 yǒu fú.

Inter­pré­ta­tion

La gran­deur consiste à prendre les mesures néces­saires pour se libé­rer des obs­tacles à l’af­fran­chis­se­ment, émer­ger d’une situa­tion stag­nante due au manque d’i­ni­tia­tive. Assu­mer ces déci­sions éner­giques en vue d’é­li­mi­ner ce qui entrave le pro­grès ins­pi­re­ra la confiance des plus timo­rés, qui contri­bue­ront alors à concré­ti­ser la libé­ra­tion sou­hai­tée.

Petite Image du Cin­quième Trait

jūn zǐ yǒu xiè

noble • héri­tier • y avoir • libé­ra­tion

Le noble se libère,

退

xiǎo rén tuì yǐ

petit • homme • recu­ler • aus­si

le vul­gaire s’en­fonce.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

gōng yòng shè chǔn

duc • agir • tirer (à l’arc) • éper­vier

Le prince décoche une flèche sur un éper­vier,

yú gāo yōng zhī shàng

se trou­ver à • sur • mur • de • au-des­sus

per­ché au som­met d’une haute muraille,

huò zhī

cap­tu­rer • de

et l’atteint.

wú bù lì

pas • pas • pro­fi­table

Rien qui ne soit pro­fi­table.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 40.
Il est au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H64 l’hexa­gramme 未濟 wèi jì “Pas encore pas­sé”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无不利 wú bù lì.

Inter­pré­ta­tion

Prendre des mesures éner­giques et déci­sives pour éli­mi­ner les obs­tacles et les per­tur­ba­tions qui entravent l’af­fran­chis­se­ment et le déve­lop­pe­ment ouvre la voie à une libé­ra­tion com­plète et à une situa­tion favo­rable dans tous les aspects. En agis­sant avec soin, dis­cer­ne­ment et pré­ci­sion, tout se met­tra en place pour favo­ri­ser l’é­man­ci­pa­tion et le suc­cès.

Petite Image du Trait du Haut

gōng yòng shè chǔn

duc • agir • tirer (à l’arc) • éper­vier

Le prince décoche une flèche sur un éper­vier,

yǐ xiè bèi yǐ

ain­si • libé­ra­tion • s’op­po­ser à • aus­si

pour dis­si­per toute confu­sion.

Grande Image

大 象 dà xiàng

léi yǔ zuò

ton­nerre • pluie • pro­duire

Ton­nerre et pluie s’ac­tivent.

xiè

libé­ra­tion

Libé­ra­tion.

jūn zǐ yǐ shè guò yòu zuì

noble • héri­tier • ain­si • par­don­ner • dépas­ser • être indul­gent • châ­ti­ment

Ain­si le noble héri­tier, en par­don­nant les excès, est indul­gent dans les châ­ti­ments.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 40 est com­po­sé du tri­gramme ☵ 坎 kǎn en bas et de ☳ 震 zhèn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☲ 離 lí, celui du haut est ☵ 坎 kǎn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 40 sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☴ 巽 xùn, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 40 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

Le tri­gramme du mou­ve­ment au-des­sus de celui du dan­ger sug­gère que l’on peut se libé­rer du péril par le mou­ve­ment, tout comme une pluie d’o­rage puri­fie l’at­mo­sphère en apai­sant les ten­sions exces­sives et en par­don­nant les erreurs ou les méfaits.
Cepen­dant, lors de la créa­tion d’un envi­ron­ne­ment pro­pice à la récon­ci­lia­tion et à la réso­lu­tion des conflits et des excès, il est essen­tiel de se rap­pe­ler que même la clé­mence ne doit pas être exces­sive. Par­fois, une action ferme est néces­saire pour main­te­nir l’ordre et la jus­tice.

Hexagramme 40
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 40 selon WENGU

L’Hexa­gramme 40 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 40 selon YI JING LISE