Définition de l’Hexagramme 14

tuàn

dà yǒu

grand • y avoir

Grand Avoir.

yuán hēng

ori­gi­nel • crois­sance

Le prin­cipe ini­tial est pros­père.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 14

Dans l’hexa­gramme 14 le cin­quième trait yin se dis­tingue de tous les autres traits yang.
Il est pré­cé­dé de H13 同人 tóng rén “Se réunir entre sem­blables” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H15 謙 qiān “Humi­li­té”.
Son Oppo­sé est H8 比 bǐ “S’al­lier”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H43 夬 guài “Réso­lu­ment”.
Le trait maître est le cin­quième.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 元亨 yuán hēng.

Inter­pré­ta­tion

La richesse est fon­dée sur l’ac­qui­si­tion et le déve­lop­pe­ment de prin­cipes moraux culti­vant la pro­pen­sion du vide à don­ner et accueillir, plu­tôt que sur la simple accu­mu­la­tion de biens maté­riels. S’ef­for­cer hum­ble­ment en sui­vant cette idée cen­trale, sans suc­com­ber à l’or­gueil ou à l’au­to­ri­ta­risme, sus­ci­te­ra la sym­pa­thie et garan­ti­ra la fidé­li­té de tous. Cela assure avant tout une pers­pec­tive de grande pro­gres­sion et de suc­cès consi­dé­rable.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

wú jiāo hài

pas • en rela­tion • nuire

Pas de rela­tion avec ce qui nuit.

fěi jiù

aucun • faute

Aucune faute.

jiān

dif­fi­cul­tés

Dif­fi­cul­tés,

zé wú jiù

donc • pas • faute

donc pas de faute.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 14.
Il est à la base du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H50 l’hexa­gramme 鼎 dǐng “Chau­dron”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 匪咎 fěi jiù ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Com­men­cer par évi­ter toute asso­cia­tion avec des élé­ments exté­rieurs nui­sibles écarte aisé­ment tout risque de blâme. Cepen­dant, pour res­ter sans erreur, il fau­dra main­te­nir cette inten­tion même lorsque les dif­fi­cul­tés sur­gi­ront au milieu de la confu­sion.

Petite Image du Trait du Bas

dà yǒu chū jiǔ

grand • y avoir • début • neuf

9 au début de Grande Pro­prié­té :

wú jiāo hài yǐ

pas • en rela­tion • nuire • aus­si

Aucune rela­tion avec ce qui nuit.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

dà chē yǐ zài

grand • char • ain­si • char­ger

Un grand char pour char­ger.

yǒu yōu wàng

y avoir • où • aller

Il y a où aller.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 14, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel” et à la base du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H30 l’hexa­gramme 離 lí “Rayon­ner”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 有攸往 yǒu yōu wàng ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

On dis­pose de res­sources abon­dantes et de la capa­ci­té à assu­mer d’im­por­tantes res­pon­sa­bi­li­tés. On peut les coor­don­ner afin de sou­te­nir et d’at­teindre imman­qua­ble­ment ses objec­tifs.

Petite Image du Deuxième Trait

dà chē yǐ zài

grand • char • ain­si • char­ger

Un grand char pour char­ger.

jī zhōng bù bài yǐ

accu­mu­ler • au centre • pas • défaite • aus­si

le char­ger au centre : cela ne rom­pra pas.

Neuf en Trois

九 三 jiǔ sān

gōng yòng hēng

duc • pra­ti­quer • crois­sance

Le duc effec­tue un rite en hom­mage

yú tiān zǐ

à • ciel • fils

au fils du Ciel.

xiǎo rén fú kè

petit • homme • inca­pable • être capable de

Le petit homme en est inca­pable.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 14.
Il est au milieu du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”, au som­met du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel” et à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H38 l’hexa­gramme 睽 kuí “Diver­gence”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Le sacri­fice de son ego et de son auto­no­mie pour mettre ses talents et ses res­sources au ser­vice d’une cause supé­rieure ne peut être accom­pli que par une per­sonne ayant déjà dépas­sé la peti­tesse de ses propres inté­rêts. Pour une per­sonne de moindre enver­gure, cette posi­tion peut être pro­blé­ma­tique : son arro­gance ou son manque de res­pect lui seront pré­ju­di­ciables.

Petite Image du Troi­sième Trait

gōng yòng hēng yú tiān zǐ

duc • agir • crois­sance • dans • ciel • héri­tier

Le duc effec­tue un rite en hom­mage au fils du Ciel.

xiǎo rén hài yǐ

petit • homme • nuire • aus­si

Pour l’homme de peu cela est impen­sable.

Neuf en Quatre

九 四 jiǔ sì

fěi qí péng

ban­dit • son • puis­sance

Ce n’est pas sa puis­sance.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 14.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”, au som­met du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel” et à la base du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H26 l’hexa­gramme 大畜 dà chù “Grand appri­voi­se­ment”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Évi­ter que l’or­gueil, l’en­vie ou l’es­prit de com­pé­ti­tion ne per­turbent l’é­qui­libre per­met d’é­vi­ter les erreurs. En main­te­nant une atti­tude de res­pect envers les autres et en s’en tenant à son rôle et à ses capa­ci­tés, on garde ses forces sous contrôle et on évite les excès, et par consé­quent, les fautes.

Petite Image du Qua­trième Trait

fěi qí péng

ban­dit • son • puis­sance

Ce n’est pas sa puis­sance.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute :

míng biàn xī yǐ

lumière • jonc­tion entre les pieds du lit et le som­mier • clair, dis­cer­ner clai­re­ment • aus­si

c’est clai­re­ment dis­cri­mi­nant et juste.

Six en Cinq

六 五 liù wǔ

jué fú jiāo rú

par­ti­cule explé­tive • confiance • en rela­tion • comme

Comme la confiance éta­blit la rela­tion !

wēi rú

en impo­ser • comme

Comme elle en impose !

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est le trait maître de l’hexa­gramme.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 14, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H1 l’hexa­gramme 乾 qián “Elan créa­tif”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 孚 fú ; 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

La sin­cé­ri­té pro­voque un lien de confiance et d’en­ga­ge­ment chez les autres. Cepen­dant, il est essen­tiel de l’as­so­cier à une digni­té emprunte de res­pect pour pro­duire le res­pect en retour et ain­si main­te­nir une dyna­mique saine vers le suc­cès.

Petite Image du Cin­quième Trait

jué fú jiāo rú

par­ti­cule explé­tive • confiance • en rela­tion • comme

Comme la confiance éta­blit la rela­tion ! :

xìn yǐ fā zhì yǐ

croire • ain­si • sur­gis­se­ment • volon­té • aus­si

Faire confiance et sou­te­nir les inten­tions des autres.

wēi rú zhī jí

en impo­ser • comme • son • bon augure

Comme elle en impose ! Pro­pice :

yì ér wú bèi yǐ

chan­ger • et ain­si • pas • pré­pa­rer • aus­si

avec faci­li­té et sans pré­cau­tion.

Neuf Au-Dessus

上 九 shàng jiǔ

zì tiān yòu zhī

depuis • ciel • assis­tance du ciel • de

Rece­voir l’as­sis­tance du Ciel.

jí wú bù lì

bon augure • pas • pas • pro­fi­table

Pro­pice. Rien qui ne soit pro­fi­table.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 14.
Il est au som­met du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H34 l’hexa­gramme 大壯 dà zhuàng “Grande force”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吉 jí ; 无不利 wú bù lì.

Inter­pré­ta­tion

Bonne for­tune et avan­tages dans tous les domaines. Il s’a­git d’une posi­tion extrê­me­ment favo­rable et béné­fique, sym­bo­li­sant l’ap­pro­ba­tion et le sou­tien du des­tin.

Petite Image du Trait du Haut

dà yǒu shàng jí

grand • y avoir • au-des­sus • bon augure

Pro­pice au som­met de Grande Pro­prié­té :

zì tiān yòu yǐ

depuis • ciel • aider, secon­der • aus­si

rece­vant l’as­sis­tance du Ciel.

Grande Image

大 象 dà xiàng

huǒ zài tiān shàng

feu • se trou­ver à • ciel • au-des­sus

Le feu se trouve au-des­sus du ciel.

dà yǒu

grand • y avoir

Grande pro­prié­té.

jūn zǐ yǐ è è yáng shàn

noble • héri­tier • ain­si • faire obs­tacle • • pro­mou­voir • faire le bien

Ain­si le noble héri­tier, tai­sant les méfaits et exal­tant les bonnes actions,

shùn tiān xiū mìng

se confor­mer • ciel • se réjouir • des­ti­née

confor­mé­ment à la voie du ciel, se réjouit de sa des­ti­née.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 14 est com­po­sé du tri­gramme ☰ 乾 qián en bas et de ☲ 離 lí en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☰ 乾 qián, celui du haut est ☱ 兌 duì.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 14 sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☵ 坎 kǎn, ☴ 巽 xùn, ☳ 震 zhèn.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 14 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’i­mage du feu au-des­sus du ciel pri­vi­lé­gie la clar­té par rap­port à la force. Mettre en lumière les aspects posi­tifs sans répri­mer trop sévè­re­ment les erreurs favo­rise le pro­grès du bien, l’har­mo­nie avec l’é­vo­lu­tion natu­relle des prin­cipes supé­rieurs et ren­force l’ac­com­plis­se­ment de sa propre des­ti­née. Il est néan­moins essen­tiel de res­ter conscient des défis et des com­plexi­tés, et de main­te­nir un équi­libre entre les inten­tions et les actions, entre la force inté­rieure et un dis­cer­ne­ment éclai­ré sur les consé­quences.

Hexagramme 14
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 14 selon WENGU

L’Hexa­gramme 14 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 14 selon YI JING LISE