Définition de l’Hexagramme 6

tuàn

sòng

débattre

Débattre.

yǒu fú

y avoir • confiance

Avoir confiance.

zhì

réfré­ner

Se limi­ter et tenir en res­pect.

vigi­lance

Trou­ver l’é­qui­libre : bon pré­sage ;

zhōng jí

au centre • bon augure

aller jus­qu’au bout : mau­vais pré­sage.

zhōng xiōng

à la fin • fer­me­ture

Il est pro­fi­table de se mon­trer un grand homme.

lì jiàn dà rén

pro­fi­table • voir • grand • homme

Il n’est pas pro­fi­table de tra­ver­ser le grand fleuve.

bù lì shè dà chuān

pas • pro­fi­table • tra­ver­ser • grand • cours d’eau


Struc­ture de l’Hexa­gramme 6

Il y a dans l’hexa­gramme 6 deux fois plus de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H5 需 xū “Attendre” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H7 師 shī “Troupe”.
Son Oppo­sé est H36 明夷 míng yí “Lumière obs­cur­cie”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H37 家人 jiā rén “Famille”.
Le trait maître est le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 有孚 yǒu fú ; 吉 jí ; 終凶 zhōng xiōng ; 利見大人 lì jiàn dà rén ; 不利涉大川 bù lì shè dà chuān.

Inter­pré­ta­tion

Quand cha­cun exprime sin­cè­re­ment sa ten­dance, des ten­sions et des dis­sen­sions peuvent sur­gir. Il est recom­man­dé d’être cir­cons­pect et de prendre des pré­cau­tions pour évi­ter d’ag­gra­ver la situa­tion. Consul­ter un conseiller avi­sé ou pui­ser dans sa propre sagesse peut s’a­vé­rer béné­fique. Évi­tez de prendre des risques exces­sifs en réagis­sant direc­te­ment aux défis ou aux attaques, ou en cher­chant à adop­ter le point de vue oppo­sé. S’en­ga­ger trop loin en pous­sant le conflit à l’ex­trême ou en cher­chant à le résoudre rapi­de­ment pour­rait avoir des consé­quences pré­ju­di­ciables.

Six au Début

初 六 chū liù

bù yǒng suǒ shì

pas • dura­ble­ment • en ques­tion • affaire

Ne pas faire durer l’affaire en ques­tion.

xiǎo yǒu yán

petit • y avoir • par­ler

Quelques mots.

zhōng jí

à la fin • bon augure

Cela sera en défi­ni­tive pro­pice.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 6.
Il est à la base du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H10 l’hexa­gramme 履 lǔ “Mar­cher”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 終吉 zhōng jí.

Inter­pré­ta­tion

Au tout début d’un dif­fé­rend, il est encore pos­sible de ne pas s’at­tar­der dans les que­relles et de mettre fin rapi­de­ment aux conflits pour évi­ter des pro­blèmes futurs. Chaque par­tie doit alors expri­mer sim­ple­ment son point de vue en quelques mots. Même en cas de cri­tiques, l’ar­gu­men­ta­tion de la démarche de cha­cun peut cla­ri­fier la situa­tion, per­mettre une ces­sa­tion pré­coce du dif­fé­rend, et fina­le­ment abou­tir à un résul­tat favo­rable.

Petite Image du Trait du Bas

bù yǒng suǒ shì

pas • dura­ble­ment • en ques­tion • affaire

Ne pas faire durer l’affaire en ques­tion,

sòng bù kě zhǎng yǐ

débattre • pas • pou­voir • aîné • aus­si

signi­fie que les litiges ne doivent pas s’é­ter­ni­ser.

suī yǒu xiǎo yán

bien que • y avoir • petit • par­ler

Bien qu’il y ait quelques mots,

qí biàn míng yǐ

son • débattre • lumière • aus­si

les argu­ments peuvent être cla­ri­fiés.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

bù kè sòng

pas • vaincre • débattre

Ne pou­vant convaincre,

guī ér bū qí yì

ren­trer chez soi • et ain­si • s’es­qui­ver • son • fief

ren­trer chez soi et ain­si s’es­qui­ver.

rén sān bǎi hù

popu­la­tion • trois • cent • mai­son

Les gens de son fief sont au nombre de trois cent familles.

wú shěng

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 6, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et à la base du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H12 l’hexa­gramme 否 pǐ “Adver­si­té”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无眚 wú shěng.

Inter­pré­ta­tion

Si l’on n’est pas en mesure de convaincre l’autre, il suf­fit de lui expo­ser ses moti­va­tions ini­tiales. Lors­qu’on n’est pas capable de s’ex­pri­mer effi­ca­ce­ment ou si les cir­cons­tances ne per­mettent pas d’être enten­du, il vaut mieux renon­cer à la confron­ta­tion et se réfu­gier en son for inté­rieur et d’at­tendre un contexte plus pro­pice pour être com­pris. Cela évi­te­ra des pro­blèmes et une défaite cer­taine.

Petite Image du Deuxième Trait

bù kè sòng

pas • pou­voir • débattre

Ne pou­vant convaincre,

guī ér bū yǐ

mariage • et ain­si • s’es­qui­ver • aus­si

reve­nir en arrière pour l’é­vi­ter signi­fie s’é­chap­per.

zì xià sòng shàng

depuis • sous • débattre • au-des­sus

Enga­ger un litige d’une posi­tion infé­rieure envers un supé­rieur

huàn zhì duō yǐ

mal­heur • arri­ver • ramas­ser, cueillir, prendre • aus­si

entraî­ne­rait des pro­blèmes jus­qu’à la réso­lu­tion.

Six en Trois

六 三 liù sān

shí jiù dé

se nour­rir • vieux • ver­tu

Absor­ber les ver­tus ances­trales,

zhēn lì

pré­sage • dan­ger

consul­ter le sort pour connaître les dan­gers,

zhōng jí

à la fin • bon augure

cela sera en défi­ni­tive pro­pice.

huò cóng wáng shì

• être au ser­vice de • roi • affaire

Pou­voir agir dans l’in­té­rêt des affaires de l’E­tat ;

wú chéng

pas • à la fin

ne pas aller jus­qu’au bout.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 6.
Il est au milieu du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”, au som­met du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H44 l’hexa­gramme 姤 gòu “Ren­con­trer”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 貞厲 zhēn lì ; 終吉 zhōng jí.

Inter­pré­ta­tion

Appré­cier ce que l’on a déjà acquis sans cher­cher davan­tage. Ne pas cher­cher à se pro­mou­voir ni à obte­nir la recon­nais­sance de ses actions. Au lieu d’af­fron­ter les dan­gers, res­ter fidèle à son rôle et à sa tâche, conti­nuer à œuvrer pour le bien com­mun, sans cher­cher à s’é­le­ver au-des­sus de sa posi­tion actuelle. Cette atti­tude humble et fidèle à ses devoirs appor­te­ra pro­ba­ble­ment le suc­cès.

Petite Image du Troi­sième Trait

shí jiù dé

man­ger • vieux • conduite

Absor­ber les ver­tus ances­trales,

cóng shàng jí yǐ

se confor­mer • au-des­sus • bon augure • aus­si

signi­fie que suivre ce qui est au-des­sus est de bon augure.

Neuf en Quatre

九 四 jiǔ sì

bù kè sòng

pas • vaincre • débattre

Ne pou­vant convaincre par le débat,

fù jí mìng yú

l’emporter • reve­nir • mis­sion • chan­ger

en reve­nir à sa mis­sion. Chan­ger d’at­ti­tude :

ān zhēn jí

apai­ser • pré­sage • bon augure

être à sa place est un bon pré­sage.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 6.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”, au som­met du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et à la base du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H59 l’hexa­gramme 渙 huàn “Dis­per­sion”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞吉 zhēn jí.

Inter­pré­ta­tion

Si vous ne pou­vez pas riva­li­ser effi­ca­ce­ment, renon­cez à votre volon­té de vous confron­ter, reti­rez-vous des conflits non pro­duc­tifs, et reve­nez à votre objec­tif ini­tial. Ce chan­ge­ment d’at­ti­tude vous per­met­tra de retrou­ver la satis­fac­tion d’être en accord avec vos prin­cipes supé­rieurs. Reve­nir à une pai­sible fer­me­té conduit alors au suc­cès.

Petite Image du Qua­trième Trait

fù jí mìng

reve­nir • appro­cher • mis­sion

En reve­nir à sa mis­sion,

yú ān zhēn

chan­ger • apai­ser • pré­sage

chan­ger d’at­ti­tude et res­ter à sa place,

bù shī yǐ

pas • perdre • aus­si

veut dire qu’on ne se per­dra pas.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

sòng yuán jí

débattre • ori­gi­nel • bon augure

Débattre. Fon­da­men­ta­le­ment pro­pice.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est le trait maître de l’hexa­gramme.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 6, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel” et au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H64 l’hexa­gramme 未濟 wèi jì “Pas encore pas­sé”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 元吉 yuán jí.

Inter­pré­ta­tion

Pro­mou­voir ou défendre ses inté­rêts avec fer­me­té conduit à des résul­tats posi­tifs. En main­te­nant une posi­tion mesu­rée et une atti­tude cor­recte, on peut gérer les dif­fé­rends de manière équi­table. Si néces­saire, recou­rir à la média­tion d’une auto­ri­té supé­rieure pour résoudre les conflits peut conduire à des résul­tats très favo­rables.

Petite Image du Cin­quième Trait

sòng yuán jí

débattre • ori­gi­nel • bon augure

Débattre est fon­da­men­ta­le­ment pro­pice,

yǐ zhōng zhèng yǐ

ain­si • au centre • cor­rect • aus­si

car cela repose sur la cen­tra­li­té et la rec­ti­tude.

Neuf Au-Dessus

上 九 shàng jiǔ

huò xí zhī pán dài

• don­ner • se • cein­ture • cein­ture

Récom­pense inat­ten­due d’une grande cein­ture de cuir.

zhōng zhāo sān chǐ zhī

à la fin • matin • trois • être des­ti­tué de • se

En l’es­pace d’une mati­née, en être des­ti­tué trois fois.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 6.
Il est au som­met du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H47 l’hexa­gramme 困 kùn “Encer­cler”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 終 zhōng.

Inter­pré­ta­tion

S’ef­for­cer indû­ment d’ob­te­nir un sta­tut ou des récom­penses par la pro­mo­tion ou la défense de ses seuls inté­rêts peut pro­duire des résul­tats éphé­mères. Cepen­dant, puis­qu’ils ne sont en fin de compte pas méri­tés, ces acquis pro­vi­soires et le pres­tige asso­cié seront rapi­de­ment contes­tés et défi­ni­ti­ve­ment per­dus. Obte­nir des pro­fits par des moyens peu res­pec­tables ou per­sé­vé­rer sans fin dans la quête du suc­cès ne pro­cure pas de béné­fices durables : ils sont rapi­de­ment sui­vis par la perte et, fina­le­ment, le déshon­neur.

Petite Image du Trait du Haut

yǐ sòng shòu fú

ain­si • débattre • accueillir • revê­tir

Obte­nir un avan­tage en le récla­mant,

yì bù zú jìng yǐ

si • pas • pied • res­pec­ter • aus­si

n’est pas digne de res­pect.

Grande Image

大 象 dà xiàng

tiān yú shuǐ wéi xìng

ciel • et • eau • contre­ve­nir • agir

Ciel et eau vont dans des direc­tions dif­fé­rentes.

sòng

débattre

Débattre.

jūn zǐ yǐ zuò shì

noble • héri­tier • ain­si • pro­duire • affaire

Ain­si le noble héri­tier, lors­qu’il traite une affaire,

móu shǐ

exa­mi­ner • com­men­ce­ment

en consi­dère l’o­ri­gine.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 6 est com­po­sé du tri­gramme ☵ 坎 kǎn en bas et de ☰ 乾 qián en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☲ 離 lí, celui du haut est ☴ 巽 xùn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 6 sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☳ 震 zhèn, ☱ 兌 duì.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 6 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’i­mage du mou­ve­ment de l’eau s’é­loi­gnant du ciel sym­bo­lise la notion de dif­fé­rend. Avant de se lan­cer dans une acti­vi­té, il est donc recom­man­dé d’en consi­dé­rer avec soin tous les risques de désac­cord ou de confron­ta­tions inutiles. Une entre­prise ne peut s’en­ga­ger qu’en fai­sant conver­ger toutes les éner­gies après avoir mobi­li­sé toutes les res­sources néces­saires. À la base d’un désac­cord, il y a donc néces­sai­re­ment une conver­gence : reve­nir au point com­mun ini­tial per­met alors soit de dis­soudre les ten­sions inutiles, soit d’exa­mi­ner atten­ti­ve­ment l’o­ri­gine de la sépa­ra­tion en dif­fé­rentes direc­tions.

Hexagramme 6
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 06 selon WENGU

L’Hexa­gramme 06 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 06 selon YI JING LISE