sòng   yǒu   fú   zhì   tì   zhōng   jí   zhōng   xiōng   lì   jiàn   dà   rén   bù   lì   shè   dà   chuān
…………………………..
  sòng  
débattre
Débattre
  yǒu     fú     zhì     tì   
y avoir ; confiance ; réfréner ; vigilance
 zhōng    jí   
au centre ; bon augure
 zhōng  xiōng 
à la fin ; fermeture
   lì     jiàn     dà     rén  
profitable ; se montrer ; grand ; homme
Profitable de se montrer un grand homme.
   bù      lì     shè     dà    chuān 
pas ; profitable ; traverser ; grand ; cours d’eau
Il n’est pas profitable de traverser le grand fleuve.

Analyse de la structure

Il y a dans l’hexagramme 06 deux fois plus de traits yang que de traits yin.
Il est précédé du 05 需 xū « Attendre » (ils appartiennent à la même paire), et suivi du 07 師 shī « Troupe ».
Son Opposé est 36 le gua 明夷 míng yí « Lumière obscurcie ».
Son hexagramme Nucléaire est 37 l’hexag. 家人 jiā rén « Famille ».
Le trait maître est le cinquième.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 有孚 yǒu fú ; 吉 jí ; 終凶 zhōng xiōng ; 利見大人 lì jiàn dà rén ; 不利涉大川 bù lì shè dà chuān

Trait du bas

bù   yǒng   suǒ   shì   xiǎo   yǒu   yán   zhōng   jí
…………………………..
   bù     yǒng    suǒ    shì  
pas ; durablement ; en question ; affaire
Ne pas faire durer l’affaire en question.
  xiǎo    yǒu    yán  
petit ; y avoir ; parler
 zhōng    jí   
à la fin ; bon augure

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est à la base du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H10 l’hexagramme 履 lǔ « Marcher ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 終吉 zhōng jí

Second Trait

bù   kè   sòng   guī   ér   bū   qí   yì   rén   sān   bǎi   hù   wú   shèng
…………………………..
   bù      kè     sòng  
pas ; vaincre ; débattre
Ne pouvant convaincre,
  guī     ér      bū   
rentrer chez soi ; et ainsi ; s’esquiver
rentrer chez soi et ainsi s’esquiver.
   qí      yì     rén  
son ; fief ; population
  sān    bǎi     hù   
trois ; cent ; maison
Trois cents foyers.
   wú    shèng 
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli, mais sa centralité compense cet affaiblissement.
Il est au milieu du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau » et à la base du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu ».
Son Dérivé est H12 l’hexagramme 否 pǐ « Adversité ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无眚 wú shèng

Troisième Trait

shí   jiù   dé   zhēn   lì   zhōng   jí   huò   zòng   wáng   shì   wú   chèng
…………………………..
  shí    jiù     dé   
se nourrir ; vieux ; vertu
  zhēn     lì   
présage ; danger
Présage de danger.
 zhōng    jí   
à la fin ; bon augure
  huò    zòng    wáng    shì  
; être au service de ; roi ; affaire
   wú    chèng 
pas ; à la fin

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu », au sommet du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau » et à la base du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H44 l’hexagramme 姤 gòu « Rencontrer ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 貞厲 zhēn lì ; 終吉 zhōng jí

Quatrième Trait

bù   kè   sòng   fù   jí   mìng   yú   ān   zhēn   jí
…………………………..
   bù      kè     sòng  
pas ; vaincre ; débattre
Ne pouvant convaincre,
   fù      jí     mìng  
l’emporter ; revenir ; mission
   yú   
changer
Changement.
   ān     zhēn     jí   
apaiser ; présage ; bon augure

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent », au sommet du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu » et à la base du trigramme ☰ 乾 qián correspondant à l’élément 天 tiān « Ciel ».
Son Dérivé est H59 l’hexagramme 渙 huàn « Dispersion ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 貞吉 zhēn jí

Cinquième trait

sòng   yuán   jí
…………………………..
  sòng  
débattre
Débattre
  yuán     jí   
originel ; bon augure

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
Il est le trait maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☰ 乾 qián correspondant à l’élément 天 tiān « Ciel » et au sommet du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H64 l’hexagramme 未濟 wèi jì « Pas encore passé ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 元吉 yuán jí

Trait du haut

huò   xí   zhī   pán   dài   zhōng   zhāo   sān   chǐ   zhī
…………………………..
  huò     xí     zhī  
; donner ; se
  pán    dài  
ceinture ; ceinture
 zhōng   zhāo  
à la fin ; matin
  sān    chǐ    zhī  
trois ; être destitué de ; se

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au sommet du trigramme ☰ 乾 qián correspondant à l’élément 天 tiān « Ciel ».
Son Dérivé est H47 l’hexagramme 困 kùn « Encercler ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 終 zhōng

Grande Image

tiān   yú   shuǐ   wéi   xìng   sòng   jūn   zǐ   yǐ   zuò   shì   móu   shǐ
…………………………..
  tiān     yú     shuǐ  
ciel ; et ; eau
Ciel et eau
  wéi    xìng  
s’éloigner ; marcher
vont dans des directions différentes.
  sòng  
débattre
Débattre.
  jūn     zǐ      yǐ   
noble ; héritier ; ainsi
Ainsi le noble héritier,
  zuò    shì  
travailler ; affaire
lorsqu’il traite une affaire,
  móu    shǐ  
examiner ; commencement
en considère l’origine.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☳ 震 zhèn, ☱ 兌 duì
Le personnage emblématique est : 君子 jūn zǐ, le noble héritier.